‘’Le maritime est une des vitrines de l’économie du futur’’ - Pravind Jugnauth

S’il a beaucoup été question de la MPA ces dernières semaines, cela n’a pas été le cas de façon particulièrement positive. Quoique disent les opposants au régime, la volonté de voir le Port-Louis devenir un hub dans l'océan Indien a guidé ces dernières années la volonté du Premier Ministre de modernisation des infrastructures portuaires. Le commerce international reste véritablement la locomotive de l’économie mondiale.

Le gouvernement a mis tout en œuvre pour transformer le port en un hub régional. Un programme de modernisation des infrastructures portuaires a été mis en place, avec les investissements adéquats. Une stratégie qui s’avère gagnante puisque le port mauricien est considéré comme étant le port le plus compétitif de la région. Nous avons enregistré une croissance soutenue durant les cinq dernières années, dans tous les secteurs d’activité : segment croisière, segment transbordement, segment conteneurs captifs et segment pêche. De grands projets d’avenir sont en cours.

Nous avons fait d’énormes progrès en creusant en profondeur le chenal de navigation, en agrandissant le quai des containers ainsi que leur aire de stationnement. Cela a augmenté notre compétitivité et nous a permis d’atteindre des chiffres records en matière de transbordement. Le nombre de conteneurs a bondi avec augmentation de 19,1% ces dernières années.

Les infrastructures portuaires mauriciennes sont très sollicitées. L'un des défis auxquels le port est confronté est de devenir LA passerelle de l’excellence pour les activités de transbordement. En vue d’atteindre une qualité́ de service supérieure et de répondre aux attentes de ses clients, la MPA aspire à devenir un ‘’Smart Port’’ (Port intelligent). Pour y parvenir, le département a fixé comme priorité la mise en place d'un * ‘’Système de guichet unique’’ (Maritime Single Window System) susceptible d’apporter une simplification des procédures de dédouanement des navires à Port-Louis comme un meilleur mécanisme de contrôle des risques.

L’objectif est de continuer à attirer les grandes entreprises internationales dans le but de faire de Port-Louis un centre de distribution régional. L’introduction de ce système va avoir un impact très significatif sur l’efficience portuaire. Il va considérablement moderniser le service qu’offre la MPA aux armateurs.

Le secteur import-export va assurément accueillir ce projet avec une grande satisfaction puisqu’il il va permettre de diminuer de manière substantielle le temps que prend généralement le dédouanement des produits ; il va assainir et simplifier les formalités portuaires avant l’embarquement et débarquement des cargos. Les activités dans la zone mouillage vont être dopées (Par exemple, le ravitaillement en fioul, le changement d’équipage, l’approvisionnement en provisions comestibles des navires en dehors de la zone d’ancrage.) Le port va ainsi devenir encore plus compétitif.

Pour aller encore plus loin, la MPA s’est engagée dans une nouvelle phase d’expansion avec des infrastructures concernant cinq secteurs principaux, à savoir le chargement de conteneurs, le ravitaillement, le tourisme de croisière, les produits marins et les services portuaires auxiliaires. Le gouvernement est déterminé à faire du port un vecteur de la croissance économique, Pravind Jugnauth est déterminé à faire émerger l’économie bleue.

[P.S: * ‘’Le Guichet Unique est une facilité permettant aux parties impliquées dans le commerce et le transport de déposer des informations et des documents normalisés auprès d’un point d’entrée unique afin de remplir toutes les formalités officielles liées à l’importation, à l’exportation et au transit.’’